Conditions d’admission aux formations classiques et en alternance

Etant donné que l'Ecole Supérieure d'Assurances souhaite maintenir un niveau de formation élevé, la sélection des étudiants ou des professionnels admis à suivre un cursus dans notre établissement passe par un examen approfondi des dossiers de candidature.
En outre, pour postuler à une entrée dans notre établissement afin de pouvoir y suivre un cursus de formation, il convient de respecter certaines conditions d'admission qui diffèrent en fonction du cursus et du niveau de formation.

Pour déposer votre demande pour suivre l’un de ces cursus, il vous suffit, après vous être assuré que vous remplissez les conditions d’admissibilité prérequises, de nous adresser votre dossier de candidature à l’adresse suivante :

A l’attention de la Chargée des Admissions

Ecole Supérieure d’Assurances
13, rue Fernand Léger
75020 PARIS

Remarque :

Les conditions d’admission concernant les formations classiques et les formations en alternance de niveau d’études égal sont EXACTEMENT LES MÊMES puisque, rappelons-le, il n’y a aucune différence entre ces deux types de formations du point de vue du contenu des cours et des programmes de l’examen préparé.

La seule différence tient au fait que, sur une semaine de 5 jours, les formations classiques se répartissent entre journées de cours à l’école et journées de stage en entreprise, tandis que, dans le cas des formations en alternance, le rythme des études, sur une semaine de 5 jours, se répartit ainsi :

  • 1er rythme d’alternance :
    • une semaine : 3 jours à l'école, 2 jours en entreprise,
    • l'autre semaine : 2 jours à l'école, 3 jours en entreprise.

  • 2ème rythme d’alternance :
    • une semaine à l'école, une semaine en entreprise.

  • 3ème rythme d’alternance :
    • une semaine à l'école, trois semaines en entreprise.

Au titre de son travail en entreprise, l’étudiant en alternance est rémunéré et peut suivre gratuitement ses études dont le coût est pris en charge par l’entreprise au sein de laquelle il effectue son contrat de professionnalisation*.

* N.B. : Les droits de scolarité peuvent aussi être pris en charge par OPCABAIA ou AGEFOS-PME, Organismes Paritaires Collecteurs Agréés


► Conditions d’admission aux cursus de niveau Bac +2

BTS Assurance / BTS Assurance en Alternance

Admission formation BTS AssuranceL’accès aux formations « BTS Assurance » et « BTS Assurance en Alternance » est ouvert :

  • à tous les bacheliers (détenteurs du Baccalauréat) ;
  • aux titulaires de DUT, de DEUG, d’IUP, ou d’autres BTS ;
  • aux titulaires de diplômes de niveau supérieur.

A réception du dossier de candidature, une commission pédagogique chargée de son étude se réunit, puis, si le dossier est retenu, le candidat est convoqué à un entretien avec le Responsable des Admissions de l’ESA. Selon le cursus du candidat, un test d’évaluation peut également être effectué.

Au terme de l’entretien (ou du test d’évaluation éventuel), la décision concernant l’admission ou la non-admission de l’étudiant à suivre le cursus « BTS Assurance » ou « BTS Assurance en Alternance » est prononcée puis immédiatement communiquée au candidat.

► Conditions d’admission au cursus de niveau Bac +3

European Bachelor of Science in Business : Chargé(e) de Clientèle Assurance et Banque / European Bachelor en Alternance : Chargé(e) de Clientèle Assurance et Banque

Admission formation Bachelor AssuranceLes cursus « European Bachelor of Science in Business, spécialité Insurance & Banking : Chargé(e) de Clientèle Assurance et Banque » et « European Bachelor of Science in Business, spécialité Insurance & Banking : Chargé(e) de Clientèle Assurance et Banque en Alternance» sont accessibles aux étudiants titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 2.

Les admissions se font après étude du dossier puis entretien avec la Responsable des Admissions de l'ESA.

Validation des Acquis de l’Expérience

Afin de répondre à l’ouverture que permet la V.A.E*, on a retenu les quatre activités principales couvertes par les métiers auxquels prépare le titre “Chargé(e) de Clientèle Assurance et Banque”. Chacune de ces activités reprend un module de compétences correspondant à l’ensemble du savoir-faire et des connaissances mobilisées pour réaliser l’activité.

Les candidats intéressés par la V.A.E. doivent formuler une demande d’entretien auprès du Responsable des admissions. Ils doivent avoir au minimum trois années d’expérience professionnelle dans le secteur de l’Assurance ou de la Banque. Le Jury examinant les demandes de VAE se réunit quatre fois dans l’année, en janvier, avril, juillet et septembre.

Etape 1

Accueil, information, orientation, conseil et dépôt du dossier de demande de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) auprès du Responsable des admissions.

Le dossier est examiné dans les deux semaines suivant sa réception par un Jury, composé du président de l’ESA et de membres du corps enseignant, qui prononce la validité de la demande de VAE ou non.

Cette étape initiale est conduite au cours d’un ou plusieurs entretiens avec le responsable des admissions.

Etape 2

Élaboration du dossier de validation avec accompagnement par un collaborateur de l’ESA.

Cette assistance fait l’objet de plusieurs rencontres, de façon à aider le candidat à rédiger les éléments qui permettront au Jury d’examiner son dossier et de le recevoir en entretien.

Etape 3

Dépôt du dossier de validation.

Etape 4

Entretien avec le Jury.

Etape 5

Délibération du Jury

Attribution du titre

Le candidat a les quatre compétences validées par le Jury, il obtient la délivrance du Titre « Chargé(e) de Clientèle Assurance et Banque ».

Nature des éléments à fournir

Le dossier comprend :

  • Une fiche signalétique du demandeur :
    • Acquis scolaires et/ou universitaires (détail des années d’études effectuées, éventuellement des diplômes obtenus)
    • Acquis de formation (formations suivies, stages, séminaires) donnant le programme détaillé des formations suivies
    • Expérience professionnelle :
      • Descriptif des emplois occupés
      • Fonction exercée
      • Nom et adresse de l’entreprise
      • Date de début et de fin de chaque période d’activité
  • Descriptif des activités réalisées :
    • Tâches
    • Relations hiérarchiques, niveau de responsabilité
    • Connaissances mobilisées dans ces activités
  • Résultats obtenus :
    • Acquis personnels (activités, associations…)

Pièces à joindre au dossier

  • Une lettre de motivation précisant le projet professionnel du candidat
  • Certificats de travail ou attestations des employeurs (justificatifs des cinq dernières années d’activité professionnelle)
  • Photocopie des diplômes, d’attestations de stage ou de formation obtenus
  • Photocopie d’une pièce d’identité

► Conditions d’admission au cursus de niveau Bac +4/Bac +5

Manager de l’Assurance (Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles) + European Master of Science in Business, Spécialité Insurance Manager (Accrédité par The European Accreditation Board of Higher Education Schools - EABHES)  

Admission formation European Master AssuranceAccès en Manager de l’Assurance 1ère année (Bac +4)

L’accès aux formations « Manager de l’Assurance – Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles + European Master of Science in Business, Spécialité Insurance Manager – Accrédité par The European Accreditation Board of Higher Education Schools (EABHES)» et « Manager de l’Assurance en Alternance – Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles + European Master of Science in Business, Spécialité Insurance Manager en Alternance – Accrédité par The European Accreditation Board of Higher Education Schools (EABHES) » est ouvert :

Aux étudiants de niveau Bac +3 :

  • titulaires d’une licence de Droit, AES ou de Mathématiques ;
  • élèves d’une Ecole Supérieure de Commerce au niveau Bac +3 ;
  • titulaires d’un Bachelor Assurance ;
  • en 3ème année de spécialisation après un BTS, IUP ou IUT ;
  • titulaires du Bac avec 3 années d’expérience minimum (dans le cadre de la Validation des Acquis de l'Expérience).

Accès direct en Manager de l’Assurance 2ème année (Bac +5)

En dehors du parcours habituel (admission en Manager de l’Assurance 1ère année [MA I], réussite de l’année de MA I, accès en Manager de l’Assurance 2ème année [MA II]), l’Ecole Supérieure d’Assurances donne la possibilité aux étudiants de niveau Bac +4 d’accéder directement en MA II.

Par contre, les étudiants doivent suivre préalablement entre juillet et septembre un séminaire effectué en formation à distance sur les fondamentaux de l’Assurance, qui se conclut par trois journées de regroupement.

Chaque cours fait l'objet d'un contrôle de connaissances à la rentrée.

Le programme de ce séminaire porte sur les fondamentaux de l'assurance, et aborde les thématiques suivantes :

  • Le marché de l'assurance
  • Le droit des obligations
  • Le contrat d'assurance
  • La réglementation des opérations d'assurances
  • Responsabilité civile
  • Automobile
  • Les règles conventionnelles en sinistres
  • PME – PMI
  • Les régimes sociaux
  • Le contrat vie
  • Les assurances collectives
  • La lutte contre la fraude à l'assurance

Aux étudiants de niveau Bac +4 :

  • ayant validé une première année de Master,
  • titulaires d'une Maîtrise ou d'un DESS de Droit des Affaires, de Droit Privé, d'AES,
  • diplômés d'une Ecole Supérieure de Commerce,
  • titulaires d'un Diplôme d'Ingénieur,
  • titulaires du Bac avec 4 années d'expérience minimum (dans le cadre de la Validation des Acquis de l'Expérience),
  • titulaires du MBA « Audit et Management des Risques et des Assurances de l'Entreprise » de l'ESA.

Examen des dossiers et admission des candidats

Que l’étudiant demande à être admis en MA I ou en MA II, la procédure d’examen des dossiers est la même :

  • 1) Le dossier de candidature est examiné dans la quinzaine suivant sa réception par un jury composé du Président et d'un professeur de l'ESA, qui prononce l’admissibilité au cursus Manager de l’Assurance ou le refus.
  • 2) Les candidats admissibles sont convoqués pour passer un entretien de motivation avec la Responsable des Admissions.
  • 3) A l’issue de l'entretien, le candidat est déclaré admis ou non. Les résultats sont communiqués par courrier, au plus tard 8 jours à l’issue de l'entretien.

Manager des Risques et des Assurances de l'Entreprise classique et en alternance 

Admission formation MBA AssuranceL'accès aux cursus classiques et en Alternance : « Manager des Risques et des Assurances de l'Entreprise » est ouvert :

  • aux titulaires d'un Bac +3 ou équivalent
  • aux candidats justifiant du BTS Assurance et d'un Bachelor Assurances ou d'une licence professionnelle d'Assurances
  • aux candidats justifiant de 3 années au sein d'une école de commerce.

Examen des dossiers de candidature et admission des candidats

Les dossiers de candidature sont obtenus auprès de la personne chargée des admissions de l'Ecole Supérieure d'Assurances ou téléchargeables sur le site de l'ESA dans la rubrique « Dossiers de candidature ».

Les candidats doivent faire parvenir à partir de janvier à la Responsable des Admissions de l'ESA, leur dossier de candidature.

Chaque dossier de candidature est examiné dans la quinzaine suivant sa réception par un jury composé du Président et d'un professeur de l'ESA, qui prononce l'admissibilité au cursus Manager des Risques et des Assurances de l'Entreprise ou le refus.

Les candidats admissibles sont convoqués pour passer un entretien avec la Responsable des Admissions



► Expert en Ingénierie Patrimoniale classique et en alternance

Admission MBA Gestion de Patrimoine

Expert en Ingénierie Patrimoniale classique et en alternance

Le cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») de l'ESA est ouvert :

Aux étudiants de niveau Bac +3 :

  • titulaires d'un Bachelor Assurances,
  • titulaires d'une Licence Professionnelle d'Assurances,
  • titulaires d'une Licence de droit,
  • titulaires d'une Licence Administration économie et sociale (AES),
  • ayant validé leur troisième année de cursus au sein d'une Ecole Supérieure de Commerce.

Aux étudiants de niveau Bac +4 :

  • ayant validé une 1ère année de Master,
  • ayant validé leur quatrième année de cursus au sein d'une Ecole Supérieure de Commerce.
  • titulaires d'un Diplôme d'Ingénieur.

Aux étudiants de niveau Bac +5 :

  • ayant validé leur cursus de « European Master : Manager de l'Assurance » et titulaires du titre « Manager de l'Assurance »,
  • titulaires du Diplôme de l'ENASS,
  • titulaires d'un Master,
  • ayant validé leur cinquième année de cursus au sein d'une Ecole Supérieure de Commerce.

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

Demande de validation

Afin de répondre à l'ouverture que permet la V.A.E., nous avons retenu les quatre activités principales couvertes par le métier d' "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale".

Chacune de ces activités reprend une maîtrise de compétences correspondant à l'ensemble du savoir-faire et des connaissances mobilisées pour réaliser l'activité d' "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale".

Les candidats intéressés par la V.A.E. doivent formuler une demande de dossier de candidature à la V.A.E. auprès du Responsable des Admissions. Ils doivent avoir au minimum une année d'expérience professionnelle dans le domaine de la Gestion de Patrimoine (Équivalent Temps Plein) ARTICLE 11. JORF DU 1er JUILLET 2004.

Conditions de recevabilité de la demande des candidats

"Pour pouvoir obtenir le certificat d'aptitude par validation des acquis de l'expérience, les candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le certificat d'aptitude".

Toute personne souhaitant obtenir la certification professionnelle "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale" par le biais de la VAE devra apporter la preuve qu'elle a exercé, au cours de ses expériences passées ou actuelles, des activités qui relèvent de ce métier.

La procédure engage la production de deux Livrets, et un entretien avec le jury de délivrance de la certification professionnelle par la VAE.

La recevabilité d'une demande de validation des acquis de l'expérience est soumise au cadre législatif fixé par la loi n° 2002-73 et le décret 2002-615 ; art. L.335-5 et L.335-6 du code de l'Éducation.

Le Jury reconnaît valide la demande d'un candidat ayant au minimum une année d'expérience professionnelle dans le secteur de la Banque ou de l'Assurance et satisfaire aux conditions réglementaires relatives à la V.A.E.


Nature des éléments à fournir

  • Une note présentant le projet personnel du candidat,
  • Les raisons à l'origine de la démarche et le projet professionnel poursuivi à terme,
  • Les expériences passées en rapport avec la certification,
  • La justification de ces expériences pour une durée minimum de trois ans "équivalent temps plein" que celles-ci aient été salariées ou non.

Description de la procédure de mise en ouvre

  • ÉTAPE 1 : ACCUEIL, INFORMATION ORIENTATION ET DÉPÔT DU LIVRET 1

Livret 1 : Le premier livret permet au certificateur de juger la recevabilité de la demande en s'appuyant sur le cadre réglementaire. La procédure est engagée à réception de la demande du candidat. Il est alors convié à une séance d'information à l'issue de laquelle le Livret 1 lui sera remis. Le livret 1 apporte les preuves sur les expériences passées ou actuelles, attestées par des tiers (attestation d'employeurs ou de présidents d'association, contrats professionnels.), ou par des productions personnelles et en déclare l'authenticité sur l'honneur.

Ce livret est alors examiné par un jury composé du Président de l'ESA et de deux membres du corps enseignant. Ce jury prononce la recevabilité ou non de la demande.

La Direction de l'ESA informera le candidat de la suite donnée à sa demande par courrier postal en RAR adressé sous 15 jours.

  • ÉTAPE 2 : ÉLABORATION DU LIVRET 2 AVEC ACCOMPAGNEMENT PAR UN COLLABORATEUR DE L'ESA

Livret 2 : La date de dépôt du livret 2 par voie postale en RAR devra précéder d'au moins un mois la date de la convocation devant le jury afin que les livrets soient transmis suffisamment à l'avance pour la préparation de l'entretien de validation. Ce livret vise à vérifier la convergence entre activités/expériences du candidat et le référentiel de certification professionnelle tel qu'enregistré au RNCP.

Pour cette phase l'ESA propose un accompagnant VAE au candidat par plusieurs entretiens, pour répondre aux questions relatives à la méthode de rédaction du livret.

  • ÉTAPE 3 : DÉPÔT DU LIVRET 2

Quand le livret 2 est finalisé il est communiqué au jury

  • ÉTAPE 4 : ENTRETIEN AVEC LE JURY qui reçoit le candidat pour un entretien au cours duquel le jury peut demander des preuves complémentaires de son expérience personnelle.

Quelques exemples de preuves sur lesquelles peut se baser le jury, au regard des compétences décrites :

  • BLOC 1 : Une interrogation sur la réglementation dont relève son activité, la nature des prestations qu'il est susceptible de délivrer, les modalités de sa rémunération.
  • BLOC 2 : Une interrogation sur l'examen de la protection sociale jugée nécessaire après la cessation d'activité pour retraite d'un salarié.
  • BLOC 3 : Dans la présentation du bilan patrimonial exposé, pourquoi l'état des actifs et des passifs du client est un pré-requis que permet l'état des actifs et des passifs.
  • BLOC 4 : Interrogation sur le caractère d'obligation d'information de l'expert(e) dans le cadre d'un changement impactant le plan patrimonial.
  • ÉTAPE 5 : DÉLIBÉRATION DU JURY

La décision du jury est adressée dans les 15 jours par courrier postal Recommandé avec AR.

En cas de validation partielle

  • Préconisations que donnera le jury pour l'obtention de la certification dans sa totalité :
    • Si le candidat n'a pas eu une expérience professionnelle attestant de toutes ses compétences dans l'un ou plusieurs des quatre blocs d'activité, le jury lui préconisera et l'encouragera dès lors pour accéder à une validation totale.
    • Si c'est possible, de s'efforcer d'obtenir un élargissement du champ de ses missions au sein de son entreprise au vu des compétences qu'il lui reste à acquérir. Il lui sera précisément notifié les compétences que le jury juge acquises.
    • Si ce n'est pas possible au sein de l'entreprise, le jury lui précisera les formations qui lui permettront d'acquérir les compétences non validées et parmi les blocs de compétence de la certification ceux dont il doit rechercher la certification en suivant la formation proposée.
  • Durée de la validation partielle

Les candidats ont cinq ans pour se représenter devant le jury de VAE.

Attribution de la certification

La validation totale par le Jury permet la délivrance de la certification "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale".

► Validation des acquis de l’expérience (VAE)

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est une procédure d’examen qui permet à une personne, ayant travaillé au moins trois ans dans une activité qui soit en rapport avec les matières enseignées dans le cadre d’un cursus de l’ESA, d’obtenir tout ou partie des modules constituant la formation, la décision étant prise sur la base de son expérience et de sa qualification. La VAE permet donc de valoriser une expérience professionnelle et des compétences.

Les candidats intéressés par la Validation des Acquis de l’Expérience doivent formuler une demande de dossier de candidature à la VAE auprès du Responsable des admissions. Le Jury examinant les demandes de VAE se réunit deux fois dans l’année, en juillet et en septembre.

Procédure de mise en œuvre

1) Accueil, information, orientation, conseil et dépôt du dossier de demande de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) auprès du responsable des admissions

Le dossier est examiné dans les deux semaines suivant sa réception par un Jury présidé par le président de l’ESA et des membres du corps enseignant de l’ESA, qui prononce la validité de la demande de VAE ou non.

2) Elaboration du dossier de validation avec accompagnement par un collaborateur de l’ESA

Cette assistance fait l’objet de plusieurs rencontres, de façon à aider le candidat à rédiger les éléments qui permettront au Jury d’examiner son dossier et de le recevoir en entretien.

3) Dépôt du dossier de validation

4) Entretien avec le Jury

5) Délibération du Jury

- 1er cas : Attribution du titre

Le candidat a les compétences validées par le Jury, il obtient la délivrance du Titre pour lequel il a déposé sa demande de validation.

- 2ème cas : Validation partielle du titre

Seules certaines compétences sont validées, le candidat devant alors obtenir des modules complémentaires.

>> Pour avoir toutes les informations pratiques sur la Validation des Acquis de l’Expérience, téléchargez les brochures de nos formations classiques et en alternance.