Certification ISO 9001 par Bureau Veritas

Certification ISO 9001 – Bureau Veritas

L'Ecole Supérieure d'Assurances (ESA) a obtenu, en mai 2011, la certification ISO 9001, délivrée par Bureau Veritas Certification (leader mondial de la certification, filiale de Bureau Veritas), pour le domaine d'activité suivant :

Formations diplômantes, qualifiantes ou certifiantes dans le domaine des métiers de l’assurance, du management des risques et de la gestion de patrimoine en présentiel sur site.

La norme ISO 9001 spécifie les exigences fondamentales auxquelles doit satisfaire le système de management de la qualité («SMQ») d’une entreprise ou d’un organisme. Elle est devenue, avec plus d’un million de structures certifiées dans 178 pays et économies, la référence internationale dans les relations interentreprises, en matière de management de la qualité. Elle peut s'appliquer à n'importe quel type d'entreprise, petite ou grande, quelle que soit son activité, ses produits ou ses services.

L’attestation de conformité d’un organisme ou d’une entreprise à cette norme est bien entendu soumise à une réglementation rigoureuse. Cela signifie que la certification de conformité d’une structure à la norme ISO 9001 ne peut généralement être délivrée que par l’intermédiaire d’une tierce partie impartiale (un organisme de certification ou d’enregistrement), chargée de donner « une assurance écrite qu'un produit, un processus ou un service est conforme aux exigences spécifiées dans un référentiel » (extrait de la définition de la certification donnée par l'ISO/CEI).

Pour le bénéficiaire des produits ou des services d’un organisme (ou pour le client d’une entreprise), le fait qu’une structure soit certifiée conforme à la norme ISO 9001 par un organisme certificateur (Bureau Veritas, dans le cas de l’ESA), apporte la garantie :

  • Que ladite structure a établi une approche systématique pour le management de la qualité (engagement qualité de la direction, écoute du client, adéquation des ressources pour atteindre les objectifs fixés, compétence du personnel, gestion des processus - de production, de prestation de services, d’administration et de soutien –, planification de la qualité, etc.),
  • qu’elle gère ses activités de manière à ce que les besoins de ses clients soient clairement compris, pris en compte et satisfaits.


La certification de conformité à la norme ISO 9001 : 2008, attestée et établie par Bureau Veritas Certification, est pour l’ESA une manière de garantir officiellement et solennellement (auprès des étudiants et des participants aux formations, mais aussi auprès des partenaires professionnels et des postulants souhaitant être admis dans notre établissement) que la qualité est au cœur de la démarche pédagogique de notre école.

Certification de conformité à la norme ISO 9001 délivrée à l’ESA par Bureau Veritas

La certification IS0 9001

Pour bien comprendre la manière dont fonctionne le processus conduisant une structure (privée ou publique) à être certifiée conforme à une norme ISO (la norme ISO 9001, dans le cas de l’ESA), il faut avoir clairement à l’esprit que, dans ce processus, trois « acteurs » sont impliqués, à savoir :

  • L’ISO (Organisation Internationale de Normalisation),
  • L’Organisme de Certification (dont le rôle est de constater, au terme d’un audit, qu’une structure applique ou n’applique pas la norme ISO pour laquelle elle est auditée),
  • La structure auditée (qui souhaite, la plupart du temps, pouvoir certifier la conformité de son mode d’organisation et de fonctionnement à la norme ISO).

Présentation des acteurs impliqués dans le processus de certification aux normes ISO

L’ISO (International Organization for Standardization)

Certification ISO – Logo ISO

La norme ISO 9001 a été instaurée par l'Organisation Internationale de Normalisation (ou « International Organization for Standardization »).

ISO est donc le sigle de « « International Organization for Standardization » (« Organisation Internationale de Normalisation »).

Comme son nom l’indique, l’ISO est un organisme de normalisation international (le plus grand au monde), créé en 1947, et composé de représentants d'organisations nationales de 162 pays (selon le principe d'un membre par pays). L’ISO est dotée d’un Secrétariat Central, dont le siège est situé à Genève, en Suisse, et dont le rôle est d’assurer aux membres de l'ISO un soutien administratif et technique, de coordonner le programme décentralisé d'élaboration des normes et de procéder à leur publication.

L’ISO a donc été créée dans le but de produire des normes internationales dans les domaines industriels et commerciaux : ce sont ces standards internationaux que l’on appelle les « normes ISO ».

En 2011, l'Organisation internationale de normalisation (ISO) comptait environ 18 600 normes actives, parmi lesquelles (pour n’en citer, pêle-mêle, que quelques-unes parmi les plus fameuses) :

  • La norme ISO 31 : Grandeurs et Unités,
  • La norme ISO 2108 : Numéro international normalisé du livre (plus connu sous le sigle : « ISBN »),
  • La norme ISO 13616 : Numéro de compte bancaire international (plus connu sous le sigle : « IBAN »),
  • La norme ISO 14882 : Langage de programmation C++…


Enfin, « l'ISO est une organisation non gouvernementale qui jette un pont entre le secteur public et le secteur privé. Bon nombre de ses instituts membres font en effet partie de la structure gouvernementale de leur pays ou sont mandatés par leur gouvernement, et d'autres organismes membres sont issus exclusivement du secteur privé et ont été établis par des partenariats d'associations industrielles au niveau national.

L'ISO permet ainsi d'établir un consensus sur des solutions répondant aux exigences du monde économique et aux besoins plus généraux de la société. » (Extrait du site officiel de l’ISO).

L'Organisme de Certification

Certification ISO 9001 – Organisme de Certification

Comme l'Organisation internationale de normalisation le précise elle-même dans sa brochure officielle (édition d’avril 2011), « l’ISO ne mène aucune activité de certification de la conformité aux normes précitées, ni à aucune autre de ses normes, et n’exerce aucun contrôle sur le secteur de la certification, même si elle met à disposition des normes pour assurer la cohérence et les bonnes pratiques dans ce secteur ».

Ceci signifie que si l’ISO édicte des normes internationales (élaborées en partenariat direct avec les secteurs qui les appliqueront) indispensables aux entreprises, aux gouvernements et à la société, cette organisation n’a cependant pas vocation à vérifier et contrôler que les normes qu’elle édicte sont effectivement appliquées et mises en œuvre au sein d’une structure.

La tâche de contrôler que les normes ISO sont bien appliquées au sein d’une structure (que cette structure soit un acteur du secteur public ou du secteur privé) est dévolue à ce que l’on appelle des « organismes de certification », lesquels doivent être accrédités, en France, par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation).

Ce sont donc les organismes de certification qui délivrent des certifications de conformité aux normes ISO.

A noter que les organismes de certification (appelés aussi parfois « organismes d’enregistrement ») se doivent d’être indépendants et impartiaux, et qu’ils ne délivrent aux structures qu’ils auditent, un certificat de conformité à une ou plusieurs normes ISO que pour une durée limitée (de trois ans, dans le cas de la norme ISO 9001), avec un contrôle annuel visant à s’assurer que les normes sont toujours appliquées au sein desdites structures.

La structure auditée

Certification ISO 9001 – Structure auditée

La structure auditée est l’entreprise ou l’organisme (public ou privé) qui souhaite faire attester officiellement qu’un ou plusieurs de ses produits ou services, ou bien, de façon plus générale, que son mode de gestion et d’organisation, est conforme aux normes édictées par l'Organisation internationale de normalisation (= l’ISO).

Il faut savoir que la structure auditée ne peut faire certifier sa conformité aux normes ISO que pour celles pour lesquelles elle demande, auprès d’un organisme certificateur, d’être certifiée. Ceci signifie qu’une structure ne peut être certifiée conforme aux normes ISO, sans en avoir au préalable fait la demande, ce qui confirme bien que les normes ISO ne peuvent être que d’ « application volontaire » (brochure officielle de présentation de l’ISO), et non obligatoire.

Il est d’ordinaire très rare qu’une structure qui souhaite être certifiée conforme à une ou plusieurs normes ISO n’ait qu’à faire évaluer et valider ses produits, ses services ou son mode d’organisation pour se voir délivrée la certification de conformité par l’organisme d’enregistrement.

Le plus souvent, l’organisme de certification détecte des failles et des faiblesses au sein de la structure auditée, et lui enjoint de mettre sur pied et d’appliquer toute une série de process, qui visent à améliorer le mode de fonctionnement de ladite structure, et surtout d’opérer un contrôle incessant sur la qualité des produits ou des prestations délivrées.

Pour la structure auditée, entrer dans une démarche de certification de conformité aux normes ISO, c’est souvent bénéficier d’une opportunité rare pour faire un bond considérable dans le développement et le perfectionnement de sa démarche qualité.

Ceci est d’autant plus vrai que la démarche qualité doit faire l’objet d’une veille permanente de la part de la structure auditée, puisque toute certification de conformité à une norme ISO n’est délivré par l’organisme certificateur que pour une durée limitée (3 ans dans le cas de la norme ISO 9001), avec des contrôles réguliers (annuels, en général) au terme desquels la certification peut être retirée si des manquements aux normes ISO sont constatés par l’organisme certificateur.

Une certification de conformité à une ou plusieurs normes ISO n’est donc jamais définitivement acquise pour la structure auditée, mais peut être, à tout moment, remise en question.

La norme ISO 9001

Ce que l’on désigne sous le vocable de « norme ISO 9001 », est l’une des normes internationales (parmi les 18 600 normes de l’ISO recensées en 2011) édictées par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO), et portant sur ce que l’on appelle le « Système de Management de la Qualité » (SMQ) (ou « Quality Management System – QMS).

La délivrance d’un certificat de conformité d’une structure à cette norme est, comme rappelé plus haut, effectuée par un organisme de certification (« Bureau Veritas », dans le cas de l’ESA), chargé de s’assurer que toutes les exigences figurant dans le référentiel publié par l’ISO, et concernant la « démarche qualité », sont bien appliquées au sein de la structure en question.

La norme ISO 9001:2008 est l'une des plus connues, car mise en œuvre et appliquée par plus d’un million de structures certifiées dans 178 pays et économies. Elle est ainsi devenue la référence internationale des exigences en matière de management de la qualité dans les relations interentreprises, dans la mesure où elle fournit le cadre des conditions de management requises pour satisfaire le client, pour définir une approche de management et pour favoriser l'amélioration continue des performances.

ISO 9001 : Système de management de la qualité (SMQ)

Certification ISO 9001 – Norme ISO 9001

La norme ISO 9001 fait partie de la famille des normes ISO 9000, relatives aux systèmes de gestion de la qualité, et constituant un ensemble de référentiels de bonnes pratiques de management en matière de qualité. La norme ISO 9001 définit des exigences concernant l'organisation d'un système de gestion de la qualité.

Les normes ISO 9000 ont été originalement écrites en 1987, puis elles ont été révisées en 1994 et à nouveau en 2000, puis en 2008. Ainsi, la norme ISO 9001 version 2008 (version pour laquelle l’ESA a été certifiée par « Bureau Veritas »), faisant partie de la famille ISO 9000, s'écrit ISO 9001:2008.

En tant que liste d'exigences, la norme ISO 9001 sert de base à la certification de conformité d’une structure aux standards édictés par l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO). En effet, les autres normes de la série « ISO 9000 » ne contiennent pas d'exigences en termes de management de la qualité, et ne peuvent donc servir de critères donnant lieu à la délivrance d’une certification.

Ainsi la norme :

  • ISO 9000 ("Systèmes de management de la qualité - Principes essentiels et vocabulaire") décrit les principes d'un système de management de la qualité et en définit la terminologie,
  • ISO 9004 ("Systèmes de management de la qualité - Lignes directrices pour l'amélioration des performances"), prévue pour un usage en interne et non à des fins contractuelles, porte notamment sur l'amélioration continue des performances,
  • ISO 10011 contient les "Lignes directrices pour l'audit des systèmes de management de la qualité et/ou de management environnemental".

La norme ISO 9001 ("Systèmes de management de la qualité - Exigences") décrit, en revanche, les exigences relatives à un système de management de la qualité pour une utilisation soit interne, soit à des fins contractuelles ou de certification. Il s'agit ainsi d'un ensemble d'obligations que l'entreprise doit suivre.

La version en vigueur de la norme ISO 9001 est la version datée de 2008 (11/2008). La norme ISO 9001 : 2008 aide les entreprises de tout type et de toute taille à «manager la qualité», notamment:

  • À satisfaire les exigences de qualité des clients;
  • À suivre les conditions réglementaires applicables;
  • À améliorer la satisfaction des clients;
  • À optimiser constamment les performances afin d'atteindre ces objectifs.

Quelle différence entre les différentes versions de la norme ISO 9001 ?

Certification ISO 9001 – Versions norme ISO 9001

Les versions antérieures à la norme ISO 9001 : version 2008, ont été écrites respectivement en 1987, 1994 et 2000. Une césure nette s’est cependant opérée avec la version publiée en 2000, dans la mesure où cette version a introduit un changement important dans l’esprit qui a conduit à l’édiction de ces normes.

Les versions précédentes (1987 et 1994) de cette norme s'intitulaient :

  • ISO 9001 : Systèmes de management de la qualité - Exigences pour la conception, le développement, la production, l'installation et le service après-vente,
  • ISO 9002 : Systèmes de management de la qualité - Exigences pour la production, l'installation et le soutien après vente,
  • ISO 9003 : Systèmes de management de la qualité - Exigences pour les procédures de contrôle qualité (contrôle final + essais).

Sans rentrer dans les détails, mentionnons simplement le fait que les versions antérieures à 2000 étaient basées sur le principe :

  • « On définit par écrit ce que l'on doit faire, on fait ce que l'on a écrit, et on prouve que l'on a bien fait ce que l'on a écrit. »,

tandis que la version 2008 s’inscrit dans la démarche suivante :

  • « On définit le niveau de qualification (ou de compétence) nécessaire pour tenir un poste, et on s'assure que les personnes tenant ce poste ont la qualification voulue. Si nécessaire, on met en œuvre des formations. »

L’inconvénient des versions de la norme ISO 9001 antérieures à la version 2000 est qu’elles conduisaient à des systèmes qualité très « administratifs », avec énormément de documents (procédures, instructions, consignes, modes opératoires, etc.), et souvent avec un système de gestion documentaire très lourd et très centralisé.

L’approche de la version 2000 a en revanche permis de simplifier considérablement le système documentaire des structures auditées, certains sites ayant ainsi supprimé, suite à la publication de cette norme, des centaines de documents de leur système de gestion documentaire. La version 2000 de la norme ISO 9001 a aussi permis de décentraliser plus facilement la gestion des documents.

L’autre différence majeure entre les versions antérieures et les versions postérieures à la norme ISO 9001 : 2000, provient du fait que les versions précédentes prenaient peu en compte la satisfaction réelle de l'utilisateur final, tandis que les versions 2000 et surtout 2008 remettent le client au sommet de la pyramide.

Alors que dans les versions antérieures à la version 2000, la fourniture devait avoir été spécifiée avec le client et la production devait correspondre à la spécification prévue, sans que l’on se préoccupe de savoir si ce qui avait été demandé par le client correspondait bien à son besoin réel, dans la version 2008, le fournisseur, du fait de la connaissance qu'il a de son métier et de son produit, a un devoir de conseil auprès de son client. La norme ISO 9001 : 2008 spécifie donc que le fournisseur doit aider son client à identifier son besoin réel et s'assurer que ce besoin a été satisfait, en mesurant le niveau de satisfaction du même client.

La dernière version de la norme ISO 9001, publiée en novembre 2008, n’apporte que des changements mineurs par rapport à la version précédente (2000). Elle vise principalement à clarifier les exigences d’ISO 9001:2000, plutôt que d'en introduire de nouvelles. Ainsi, à toutes fins pratiques, ISO 9001:2000 et ISO 9001:2008 peuvent être considérées comme équivalentes. ISO 9001:2008 a remplacé progressivement ISO 9001:2000, dont la validité aux fins d'évaluation de la conformité a échu le 15 novembre 2010.

Points audités pour la délivrance de la certification ISO 9001

La délivrance à une structure d’une certification de conformité à la norme ISO 9001 s’appuie sur 8 principes (ces 8 points sont évalués de façon approfondie au cours d’un audit) :

1. L’orientation client – un organisme dépend de ses clients, il a donc besoin d’adapter ses activités pour répondre à son marché,

2. L’implication de la direction – permet de définir des objectifs et une orientation commune,

3. L’implication du personnel – créer un environnement où le personnel est impliqué dans les objectifs de l’organisation,

4. L’approche processus – pour que les résultats soient atteints, les ressources et les activités doivent être managées comme des processus,

5. L’approche système du management – l’efficacité et l’efficience d’une organisation dépendent d’une approche système des activités,

6. L’amélioration continue – considérer ce principe comme quotidien est un objectif clé,

7. Procédure de décision basée sur des faits – une prise de décision est basée sur des analyses logiques, des données et des informations

8. Des relations fournisseurs mutuellement bénéficiaires.

Il est essentiel de garder en tête que la certification est basée sur les processus permettant d'obtenir un produit ou un service et non sur le produit/service lui-même.

Bureau Veritas, organisme de certification leader dans la déclaration de conformité d'une structure à la norme ISO 9001

L’ESA a été certifiée conforme à la norme ISO 9001 : 2008 par l’organisme certificateur « Bureau Veritas Certification », filiale du groupe « Bureau Veritas ».

Présentation du Groupe « Bureau Veritas »

Bureau Veritas – Certification ISO 9001

Le groupe Bureau Veritas est le deuxième groupe mondial de services d’évaluation de conformité et de certification (appliqués aux domaines de la qualité, de la sécurité, de la santé, de l’environnement et de la responsabilité sociale), et le leader mondial des services Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement (QHSE), hors inspection de matières premières.

L’activité du Groupe consiste à inspecter, analyser, auditer ou certifier des produits, des actifs (bâtiments, infrastructures industrielles, équipements, navires, etc.) et des systèmes de management (normes ISO notamment) par rapport à des référentiels réglementaires ou volontaires.

Ayant réalisé en 2009 un chiffre d’affaire de 2,65 milliards d'euros (pour un résultat net de 273,5 millions d’euros), « Bureau Veritas » dispose de compétences multidisciplinaires grâce à ses 39 000 employés et ses 900 bureaux et laboratoires dans le monde entier.

Bureau Veritas, fondé en 1828, était à l’origine un "Bureau d'information pour les assureurs maritimes" dont la mission était de fournir aux assureurs toutes les informations requises pour leur permettre d'évaluer le niveau de fiabilité des navires et de leurs équipements ainsi que d'assurer la protection des biens et des personnes.

Ce n’est que progressivement, au fil de l’histoire et des changements sociaux qui se sont succédés, que Bureau Veritas a développé une expertise reconnue, aidant ses clients à se conformer aux normes et réglementations appliquées à la Qualité, la Santé & la Sécurité, l’Environnement et la Responsabilité Sociale.

Cependant, tout au long de son histoire, le groupe « Bureau Veritas » s’est toujours réclamé des valeurs éthiques qu’il revendique explicitement, et en partie synthétisées dans sa devise : « Etablir la vérité et l'exposer sans appréhension ni favoritisme ».

Bureau Veritas Certification

Bureau Veritas Certification » et « Bureau Veritas Certification France »

Certification ISO 9001 – Bureau Veritas Certification

Bureau Veritas Certification est un organisme de certification reconnu par plus de 40 organismes nationaux et internationaux. Employant 5 700 auditeurs qualifiés dans 80 pays et ayant certifié plus de 80 000 clients dans le monde entier, Bureau Veritas Certification se définit comme le « leader mondial de la certification ».

En France, « Bureau Veritas Certification » est représenté par sa filiale, « Bureau Veritas Certification France », Société par Actions Simplifiée créée en 1995, et disposant d’un effectif permanent de 220 personnes. Le siège de « Bureau Veritas Certification France » est à la Défense. Avec 6 600 entreprises certifiées représentant plus de 14 000 sites, « Bureau Veritas Certification France » est le numéro deux du marché français de la certification.

Accrédité par 40 organismes nationaux et internationaux d'accréditation, Bureau Veritas Certification est l'organisme de certification le plus reconnu dans le monde. En France, Bureau Veritas Certification est accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation).

Une charte éthique qui garantit l'impartialité et l'indépendance de « Bureau Veritas Certification »

Bureau Veritas Certification est un organisme de certification tierce partie qui est amené à prendre des décisions de certification basées sur la conformité d’un système, d’un produit ou service, d’un résultat par rapport à des exigences.

Dans la mesure où un tel organisme peut être soumis à des pressions d’ordre financier, commercial ou technique, il est fondamental qu’il puisse garantir publiquement son indépendance et son impartialité vis-à-vis de toute structure demandant à être certifiée : il en va en effet de la crédibilité des certifications délivrées par ce même organisme d’enregistrement.

Pour garantir à ses clients son adhésion aux principes d’intégrité, d’éthique, d’impartialité et d’indépendance (principes exposés et résumés dans le Code Ethique du groupe « Bureau Veritas »), « Bureau Veritas Certification » œuvre de manière :

  • À ce qu’aucun de ses clients n'ait un poids tel dans son chiffre d'affaires qu'il puisse mettre en péril son équilibre économique.
  • À ce que les décisions de certification, toujours basées sur des rapports documentés, soient prises par des personnes ou groupes n’ayant pas participé aux audits ou aux évaluations.
  • À ne réaliser aucune mission de conseil ou d’assistance pouvant porter conflit d’intérêt avec les certifications.
  • À faire signer aux auditeurs de Bureau Veritas Certification (salariés et sous-traitants) un engagement de non-conflit d’intérêt : les auditeurs de Bureau Veritas Certification sont alors tenus de signaler, pour décision, toute situation pouvant porter conflit d’intérêt. Les décisions prises dans ce cadre sont documentées.
  • À mettre en place des Comités adaptés à chaque dispositif de certification. Ces Comités sont notamment chargés de surveiller l’impartialité des activités.


L'ESA et la certification IS0 9001 délivrée par Bureau Veritas

Certification ISO 9001 par Bureau Veritas – ESA

L’ESA a eu l’honneur, suite à un audit ayant eu lieu les 27 et 28 avril 2011, d’obtenir la certification ISO 9001 : 2008 de la part de Bureau Veritas Certification. L’obtention de cette certification a été le résultat de nombreux efforts, de la part à la fois de la direction, des salariés et des prestataires de l’ESA.

Après avis favorable du Comité de Certification de « Bureau Veritas Certification », l’ESA s’est donc vue délivrer un certificat, selon la norme ISO 9001 : 2008, preuve de sa réussite à avoir répondu aux exigences internationales en termes de « Système de Management de la Qualité » (SMQ).

Ce certificat a été accordé pour un périmètre précis, sous le label :

Formations diplômantes, qualifiantes ou certifiantes dans le domaine des métiers de l’assurance, du management des risques et de la gestion de patrimoine en présentiel sur site.

Déroulement de l'audit de l'ESA ayant donné lieu à la délivrance de la certification ISO 9001 par Bureau Veritas

L’audit qui a permis à l’ESA de se voir délivrer, de la part de Bureau Veritas, la certification de la conformité de son « Système de Management de la Qualité » (SMQ) à la norme ISO 9001 : 2008, a duré 2 jours.

Au cours de ces deux jours, l’Ecole Supérieure d’Assurances (ESA) a été évaluée de manière approfondie sur les processus suivants de son système organisationnel (nous ne citons ici que les principaux processus audités) :

1. Management : Responsabilité de la direction,
2. Management : Système de management de la Qualité,
3. Personnel présentiel : prospection, recrutement, élaboration des plannings, référentiels, partenariat entreprises,
4. Ressources Humaines,
5. Personnel présentiel : recrutement des intervenants, évaluation des enseignants, suivi pédagogique, évaluations contrôles, examens, vie scolaire, 6. Infrastructures,
7. Comptabilité,
8. Management : Mesures / Analyse / Amélioration.

Certification ISO 9001 par Bureau Veritas – Certification ESA

Certification ISO 9001 de l'ESA par Bureau Veritas



Au terme de cet audit, et après avis favorable du Comité de Certification, Bureau Veritas Certification a délivré à l’ESA le Certificat suivant :

Certification

Attribuée à

ECOLE SUPERIEURE D’ASSURANCES

13, Rue Fernand Léger – 75020 PARIS – FRANCE

Bureau Veritas Certification certifie que le Système de Management de l’organisme susmentionné a été évalué et jugé conforme aux exigences de la norme :

Standard

NF EN ISO 9001 : 2008

Domaine d’activité :

FORMATIONS DIPLOMANTES, QUALIFIANTES OU CERTIFIANTES DANS LE DOMAINE DES METIERS DE L’ASSURANCE, DU MANAGEMENT DES RISQUES ET DE LA GESTION DE PATRIMOINE EN PRESENTIEL SUR SITE.

TRAINING PROGRAMS WITH DIPLOMA, QUALIFICATION OR CERTIFICATION IN THE FIELDS OF INSURANCE, RISK MANAGEMENT AND FINANCIAL PLANNING.

Date de certification originale : 16 mai 2011

Sous réserve du fonctionnement continu et satisfaisant du système de management de l’organisme, ce certificat accrédité COFRAC est valable jusqu’au : 16 mai 2014

Pour vérifier la validité du certificat, appelez au : + 33 (0)4 78 66 82 60

Tout éclaircissement sur cette certification peut être obtenu auprès de l’organisme certifié.

Date : 16 mai 2011

Numéro d’Affaire : 6 003 351

[Signature d’Etienne CASAL – Directeur Général]



Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir la copie scannée de la certification ISO 9001 par Bureau Veritas délivrée à l’ESA :