Qui sommes-nous ?

Ecole Supérieure d’Assurances (ESA)L’Ecole Supérieure d’Assurances (ESA), Association Loi de 1901, est un Établissement d’Enseignement privé Technique et Supérieur, proposant des formations initiales (pouvant s’effectuer de façon classique ou en alternance), des formations professionnelles et des formations à distance.

Fondée en 1980 par la Fédération Nationale des Syndicats d'Agents Généraux d'Assurances (FNSAGA) et le Syndicat Français des Assureurs Conseils (SFAC) pour répondre au besoin grandissant des acteurs de l’assurance de s’entourer de collaborateurs opérationnels et de faire appel à des cadres performants, l’ESA a été dès l’origine créée dans le but de former les futurs spécialistes de l’assurance.

En 2010, l’ESA ouvre une Unité de Formation par l’Apprentissage (UFA) en partenariat avec le Centre de Formation d’Apprentis PARIS ACADEMIE-ENTREPRISES.

L’ESA est administrée par un Conseil d’Administration. Les orientations pédagogiques sont fixées par un Conseil de Perfectionnement et Scientifique. Les cours sont assurés par un Corps Professoral dont les membres occupent pour la plupart des fonctions de direction dans des domaines rattachés au domaine de l’assurance : ses professeurs sont en effet en activité dans des compagnies d'assurances, des filiales de sociétés d’assurances et de banques, mais aussi chez des courtiers ou des grands groupes industriels.

L’école est actuellement présidée par Monsieur Patrice-Michel Langlumé, qui a, tout au long de sa carrière, occupé des fonctions de direction dans les grandes compagnies d’assurances : Monsieur Langlumé a notamment été Directeur Général Adjoint d’AXA, puis du GAN, Directeur Général de PFA Vie, Président Directeur Général de l’Européenne d’Assurances et enfin Directeur du Développement de Malakoff Médéric.

Des professionnels de l’Assurance au service de la formation

ESA – Ecole Supérieure d’AssurancesEn rapport étroit avec le monde professionnel et les recruteurs, l’Ecole Supérieure d’Assurances adapte constamment ses formations aux évolutions et métiers du secteur de l'assurance.

Pour satisfaire à ses objectifs, l’ESA propose plusieurs niveaux de formation :

  • Le BTS Assurance (BAC+2)
  • Le BTS Négociation et Relation Client, appliqué à l’Assurance (BAC+2)
  • L’European Bachelor : Insurance (BAC+3)
  • Le cycle « Manager de l’Assurance – Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles + European Master of Science in Business, Spécialité Insurance Manager – Accrédité par The European Accreditation Board of Higher Education Schools (EABHES) (BAC+4, BAC+5)
  • Le MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine »
  • Le titre « Manager des Risques et des Assurances de l'entreprise » (BAC+5)

 

En ouvrant le MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine » en 2010, l’Ecole Supérieure d’Assurances est l’un des rares établissements académiques proposant une formation d’excellence complète et approfondie, sur deux ans, à la fois en Gestion de Patrimoine des Particuliers et en Gestion de Patrimoine des Professionnels. Cette formation a été mise en place en concertation, en partenariat et avec le soutien de deux des plus grandes associations nationales en Gestion de Patrimoine, à savoir :

• L’Association Nationale des Conseillers Financiers (ANACOFI),

• L’Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés (CGPC).

Depuis 2012, ce cursus s'effectue en partenariat avec le Centre d'Etudes des Techniques Financières et d'Ingénierie (CETFI) de la Faculté d'Economie et de Gestion d'Aix-Marseille Université. Dans le cadre de ce partenariat, les étudiants suivant le cursus de MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine » sont préparés au DESU Conseil en Gestion de Patrimoine du CETFI de la Faculté d'Economie et de Gestion d'Aix-Marseille Université : ce diplôme atteste que son détenteur est en mesure d'apporter la Compétence Juridique Appropriée attendue par le client d'un Conseiller en Gestion de Patrimoine.

Avec la préparation du titre « Manager des Risques et des Assurances de l'Entreprise », l’ESA est l’une des rares écoles à proposer une formation complète (de deux années) au Management des Risques (Risk Management), sanctionnée par la délivrance d’un diplôme reconnu au niveau international, l’European Master of Business Administration “Risk Management and Insurance”- Accrédité par The European Board of higher Education Schools (E.A.B.H.E.S).

Le cursus « Manager des Risques et des Assurances de l'Entreprise » de l'ESA prépare également au titre de « Manager des Risques et des Assurances de l'Entreprise » (Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles - Code NSF313), aux certifications ARM 54 et ARM 56 (délivrée, en partenariat avec Carm Institute, par l'Insurance Institute of America - IIA), et au Test Of English for International Communication (TOEIC).

Enfin, l'ESA propose aussi un ensemble de formations professionnelles et à distance dans le domaine de l'assurance, mais aussi dans ceux de la gestion de patrimoine et des ressources humaines.

La diversité et la solidité de ses enseignements ont permis à l’école de bénéficier d’une reconnaissance au niveau international et de nouer des partenariats avec de grandes universités : l’Université de Cambridge (University of Cambridge), en Angleterre, et l’Université Laval, à Québec.

De par sa pédagogie active et appliquée, par la mise en œuvre et le suivi de moyens concrets, l’École Supérieure d’Assurances affirme clairement ses objectifs envers chaque étudiant : réussir sa formation diplômante, réussir sa carrière professionnelle.

Organigramme de l’Ecole Supérieure d’Assurances

Voici l’organigramme des principaux membres de l’équipe administrative et pédagogique de l’Ecole Supérieure d’Assurances :

 

Organigramme

 

Notre ligne pédagogique

Les enseignements dispensés à l'Ecole Supérieure d'Assurances (ESA) reposent sur les principes exposés dans le texte suivant, texte adopté et entériné par le Conseil de Perfectionnement et Scientifique de l'ESA le 14 novembre 2012 :

« La formation dispensée à l'ESA repose sur les fondamentaux des disciplines suivantes : l'assurance, la bancassurance, l'économie, la finance, le droit, le marketing, les techniques de management.

Les enseignements ont pour objet de dépasser les frontières entre disciplines et ainsi de permettre aux étudiants un réagencement et une valorisation de leurs connaissances grâce à des apports dans chacun des domaines étudiés. Il apparaît nécessaire de développer chez les étudiants, un esprit critique, le sens de la synthèse, la capacité à établir l'état des lieux des connaissances ou des techniques.

Pour satisfaire ces objectifs, l'ESA invite des praticiens de l'assurance à venir partager leur compétence et leur expérience auprès de ses étudiants. Chaque intervenant s'efforce de développer chez les étudiants, l'éveil et la curiosité intellectuels en les invitant à se poser des questions. Il s'agit aussi de donner aux étudiants le goût de rechercher constamment les connaissances spécifiques qui leur seront nécessaires pour toujours s'adapter aux évolutions rencontrées dans leur vie professionnelle.

Le savoir interdisciplinaire que l'ESA s'emploie à transmettre tend à montrer aux étudiants, combien ils seront mieux armés dans leur vie professionnelle s'ils ont fait l'effort de développer des connaissances aussi étendues que possible sur le monde dans lequel ils vivent, combien leur savoir technique sera mis en valeur s'ils savent relier celui-ci aux évolutions de la société.

Une autre perspective essentielle est celle de l'innovation. Il convient de préparer les étudiants à affronter un monde où la part de l'imprévisible va croissant. Dès lors, les qualités d'imagination, d'invention, d'aptitude à la conduite du changement sont devenues essentielles.

La vie professionnelle impose également, quel que soit le contexte, de savoir s'exprimer de façon claire et synthétique. Il convient donc de favoriser le développement de l'aisance orale et de souligner l'importance de cette aptitude au regard des étudiants. Il revient aux intervenants de leur donner les moyens de développer leur aisance naturelle et de renforcer leurs possibilités d'expression.

Enfin, il n'est pas d'argumentation écrite possible sans lecture préalable. L'acquisition de l'aisance et de l'efficacité à l'écrit suppose que les étudiants ménagent du temps pour des lectures de textes fondamentaux, et puissent élaborer peu à peu des convictions forgées sur la base du savoir et de l'expérience. ».