Expert en Ingénierie Patrimoniale

MBA Gestion de PatrimoineL’Ecole Supérieure d’Assurances a ouvert en 2010 un « MBA Gestion de Patrimoine », cursus d’études supérieures, s’étalant sur 2 ans.
En 2017, ce MBA en Gestion de Patrimoine est devenu un cursus préparant au Titre d' « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » - Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (Code NSF 313m – Arrêté du 23 février 2017 - J.O du 3 mars 2017).
Il s'agit d'une des formations en Gestion de Patrimoine parmi les plus complètes actuellement proposées en France, car il forme les étudiants et/ou les participants à la formation aussi bien à la Gestion de Patrimoine des Particuliers qu’à la Gestion de Patrimoine des Professionnels.

En effet, la plupart des cursus en Gestion de Patrimoine proposés par les autres écoles et/ou organismes de formation sont orientés vers l’une ou l’autre des sous-branches attenantes à la Gestion de Patrimoine (à savoir « Gestion de Patrimoine des Particuliers » OU « Gestion de Patrimoine des Professionnels »).

En revanche, le Titre d' « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » le (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») de l’Ecole Supérieure d’Assurances forme de manière très approfondie à ces deux « branches » de la Gestion de Patrimoine. Ce caractère « généraliste » de ce MBA de l’ESA en fait un cursus très complet, conférant aux diplômés un haut niveau de compétences (niveau reconnu à la fois par les recruteurs et les clients), en même temps qu’un parcours de formation qui leur donne la possibilité, ou bien de choisir la « branche » dans laquelle ils souhaitent se spécialiser, ou bien de travailler avec ces deux types de clientèle (particuliers et professionnels), et donc de multiplier considérablement les probabilités de développement de leur portefeuille de clients.

En outre, ce cursus d' « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA en Gestion de Patrimoine) de l’ESA a été mis en place en concertation et avec le soutien et la collaboration des deux plus grandes associations nationales françaises en Gestion de Patrimoine, à savoir l’Association Nationale des Conseillers Financiers (ANACOFI) et l’Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés (CGPC).

Ce cursus de formation en Gestion de Patrimoine ayant ainsi été mis en place en étroit partenariat avec les grandes associations de la profession, l'obtention du Titre « Expert(e) en Ingénierie Patrimoiniale » de l'ESA permet d'obtenir le statut de Conseil en Investissements Financiers (CIF) auprès de l'ANACOFI – CIF.

• Le cursus « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » ( anciennement « MBA Gestion de Patrimoine » ) de l'ESA prépare principalement à :

  • Un Titre Professionnalisant, à savoir le  Titre :

EXPERT(E) EN INGENIERIE PATRIMONIALE de l'Ecole Supérieure d'Assurances,

Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (Code NSF 313m – Arrêté du 23 février 2017 - J.O du 3 mars 2017).

  • Un Titre Européen, à savoir le :

European Master of Science in Business, Spécialité Financial Planning, accrédité par The European Accreditation Board of Higher Education Schools (E.A.B.H.E.S)

  • Une Certification Européenne:

Titre de « European Financial Planner » (délivré par The « European Financial Planning Association » (EFPA) (BAC +5).

• En outre, l'ESA prépare également intensivement ses étudiants du MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine » aux deux certifications suivantes :

  • En partenariat avec le Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB) :

Certification de l' « Autorité des Marchés Financiers » (AMF)

  • En partenariat avec l' « Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine » (CGPC) et ASP Consulting :

Certification « Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés » (CGPC)

• Enfin, dans le cadre d'un partenariat avec l'éditeur HARVEST, l'Ecole Supérieure d'Assurances (ESA) forme ses étudiants à la maîtrise du logiciel d'Ingénierie et de Gestion de Patrimoine « BIG Expert », logiciel de référence des professionnels en Gestion de Patrimoine, analysant de façon approfondie tous les aspects de la situation patrimoniale du client.

L’obtention du Titre « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») de l’ESA vaut certification auprès des recruteurs que l’étudiant détenteur de ce diplôme maîtrise de manière approfondie le logiciel « Big Expert », outil aujourd’hui incontournable et indispensable pour exercer dans le secteur de la Gestion de Patrimoine.

Enfin, une option permet de préparer Titre « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA Gestion de Patrimoine) en alternance (en divisant son temps entre cours à l’école et périodes de travail en entreprise), l’alternance étant une solution avantageuse permettant de bénéficier d’études gratuites tout en étant rémunéré (pour en savoir plus, consultez notre page consacrée au cursus en Alternance).


Pourquoi un cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » à l'ESA ?

MBA Gestion de Patrimoine Le cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement « MBA en Gestion de Patrimoine ») de l’ESA est une formation donnant l’assurance aux étudiants qui réussissent à obtenir leur diplôme de trouver un emploi dans un secteur d’activité intellectuellement passionnant et stimulant (la « gestion de patrimoine » se situant au carrefour du droit, de l'économie, de la finance et de la sociologie), mais aussi et surtout lucratif (le niveau de salaire des conseillers en gestion de patrimoine étant en moyenne l’un des plus gratifiants) et en expansion régulière depuis ces dix dernières années.

En effet, en 2014 :

  • 30 000 foyers déclaraient un patrimoine supérieur à 4 millions d'euros,
  • 300 000 foyers avaient un patrimoine compris entre 800 000 et 1,3 million d'euros.

En 2013, le nombre de contribuables assujettis à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), c'est-à-dire disposant d'un patrimoine supérieur à 1,3 millions net de dettes, est de 315 000.

Ce tableau général de la situation, brossé à l’aide du rappel de ces quelques chiffres, suffit à faire prendre conscience que le secteur de la Gestion de Patrimoine est en extension régulière, d’autant que l’on observe parallèlement, ces dernières années, l'apparition de mesures visant à réformer en profondeur la fiscalité des particuliers et des entreprises, des mutations profondes au sein des marchés immobiliers et des marchés financiers, une augmentation des départs à la retraite d’entrepreneurs.

Ainsi, tous ces paramètres (importance du nombre de foyers soumis à l’ISF et mutations des marchés liés au placement et à la fructification des ressources financières), font que le marché de la Gestion de Patrimoine représente pour les sociétés d’Assurances (compagnies et cabinets de courtage), pour les banques et les sociétés de bourse, un axe de développement et un relais de croissance majeurs en France.

En effet, les personnes ou les foyers possesseurs d’un patrimoine dont la valeur est estimée au-delà d’un certain seuil, sont dans la nécessité de trouver le meilleur équilibre entre risque et rentabilité à chaque période de leur vie patrimoniale (qu’il s’agisse d’acquérir, de développer ou de transmettre), et ce, afin d’assurer leur avenir et/ou celui de leurs proches à court, moyen et long terme. Or, il est extrêmement rare que le possesseur d’un patrimoine ou d’une fortune soit en mesure de prendre seul les bonnes décisions et d’entreprendre les actions adéquates pour atteindre ses objectifs, sans l’éclairage d’un professionnel rigoureusement formé et en mesure d’évaluer et de prendre en considération tous les aspects de sa situation patrimoniale. C’est à ce niveau qu’un Gestionnaire de Patrimoine est un interlocuteur presqu’incontournable.

Ainsi, un « Conseiller en Gestion de Patrimoine » (ou « Gestionnaire de Patrimoine ») a pour quadruple rôle d’être à l’écoute attentive des besoins et des souhaits des personnes souhaitant gérer au mieux leur fortune, d’établir un diagnostic de leur situation patrimoniale, de les accompagner dans la recherche et l’acquisition de placements, et enfin, de les suivre dans la durée, en s’assurant que leurs objectifs ont été atteints.

Le cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » ( anciennement « MBA Gestion de Patrimoine » ) de l’ESA donne tous les outils et les méthodes permettant d’exercer au mieux le métier de Gestionnaire de Patrimoine, tant pour les particuliers que pour les professionnels (chefs d’entreprise, professions libérales, commerçants, artisans…), en même temps qu’il permet d’obtenir un titre et des diplômes sanctionnant un haut niveau de qualification, et répondant aux besoins importants et croissants des entreprises d’assurances, des banques, des sociétés de bourse, des cabinets en Gestion de Patrimoine et des professions de conseils (notaires, avocats, experts-comptables…) en Gestionnaires de Patrimoine.

Rôle d'un Gestionnaire de Patrimoine

MBA Gestion de Patrimoine – Gestionnaire de Patrimoine Les tâches d'un Gestionnaire de Patrimoine s'articulent autour de 4 axes :

  • l'écoute et l'analyse des besoins du client ;
  • le diagnostic de la situation patrimonial du client sous forme d'une consultation écrite (« Bilan patrimonial ») ;
  • l'accompagnement dans la recherche de placements et leur acquisition ;
  • suivi dans la durée en vérifiant notamment que les objectifs du client sont assurés.

Pour satisfaire efficacement à ses fonctions, le Gestionnaire de Patrimoine se doit de :

  • faire preuve d'expertise sur de nombreux marchés (immobilier, valeurs mobilières, assurance, marché de l'art,…),
  • de maîtriser les différents métiers de conseil, d'ingénierie patrimoniale et de courtage,
  • faire preuve d'une indépendance totale vis-à-vis de tous les marchés, afin de délivrer des conseils de façon impartiale et de procéder à une sélection de produits parfaitement adaptés,
  • faire preuve de responsabilité devant l'importance des objectifs et du montant des transactions qui lui sont confiées.


Cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale de l'ESA »

Objectifs pédagogiques du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale »

MBA Gestion de Patrimoine – Objectifs L'objectif du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement « MBA en Gestion de Patrimoine ») de l'ESA est de former des spécialistes en Gestion de Patrimoine aptes à appréhender les besoins de leurs clients et à élaborer puis à mettre en place les meilleures stratégies de Gestion de patrimoine, tant pour les particuliers que pour les professionnels (chefs d'entreprise, professions libérales, commerçants, artisans).

Cette formation passe par la maîtrise des connaissances et des techniques comptables, financières, juridiques, de marketing et d'assurances, indispensables à la Gestion du Patrimoine des particuliers et des professionnels.

Le référentiel de la formation comprend 200 heures de formation aux connaissances de base de l’assurance permettant d’acquérir à l’issue du cursus, l’habilitation professionnelle de Niveau I exigée pour être intermédiaire en assurances. La formation prépare aussi à la certification « CGPC » (Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés) et à la certification « AMF » (Autorité des Marchés Financiers).

Au-delà de ces aspects théoriques, le programme du cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » ( anciennement « MBA Gestion de Patrimoine » ) de l’ESA met l’accent sur la nécessaire démarche relationnelle et commerciale que doit entreprendre le Conseiller en Gestion de Patrimoine, à travers des ateliers pratiques de négociation et d’études de cas, tout en ayant recours au progiciel BIG Expert d’HARVEST.

Au terme de la formation, les étudiants doivent être en mesure de s’intégrer efficacement dans une structure de conseil en Gestion de Patrimoine.

Conditions d'accès au cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale »

Le cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») de l'ESA est ouvert :

• Aux étudiants de niveau Bac +3 :

  • titulaires d'un Bachelor Assurances,
  • titulaires d'une Licence Professionnelle d'Assurances,
  • titulaires d'une Licence de droit,
  • titulaires d'une Licence Administration économie et sociale (AES),
  • ayant validé leur troisième année de cursus au sein d'une Ecole Supérieure de Commerce.

• Aux étudiants de niveau Bac +4 :

  • ayant validé une 1ère année de Master,
  • ayant validé leur quatrième année de cursus au sein d'une Ecole Supérieure de Commerce.
  • titulaires d'un Diplôme d'Ingénieur.

• Aux étudiants de niveau Bac +5 :

  • ayant validé leur cursus de « European Master : Manager de l'Assurance » et titulaires du titre « Manager de l'Assurance »,
  • titulaires du Diplôme de l'ENASS,
  • titulaires d'un Master,
  • ayant validé leur cinquième année de cursus au sein d'une Ecole Supérieure de Commerce.

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

Demande de validation

Afin de répondre à l'ouverture que permet la V.A.E., nous avons retenu les quatre activités principales couvertes par le métier d' "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale".

Chacune de ces activités reprend une maîtrise de compétences correspondant à l'ensemble du savoir-faire et des connaissances mobilisées pour réaliser l'activité d' "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale".

Les candidats intéressés par la V.A.E. doivent formuler une demande de dossier de candidature à la V.A.E. auprès du Responsable des Admissions. Ils doivent avoir au minimum une année d'expérience professionnelle dans le domaine de la Gestion de Patrimoine (Équivalent Temps Plein) ARTICLE 11. JORF DU 1er JUILLET 2004.

Conditions de recevabilité de la demande des candidats

"Pour pouvoir obtenir le certificat d'aptitude par validation des acquis de l'expérience, les candidats doivent justifier des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le certificat d'aptitude".

Toute personne souhaitant obtenir la certification professionnelle "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale" par le biais de la VAE devra apporter la preuve qu'elle a exercé, au cours de ses expériences passées ou actuelles, des activités qui relèvent de ce métier.

La procédure engage la production de deux Livrets, et un entretien avec le jury de délivrance de la certification professionnelle par la VAE.

La recevabilité d'une demande de validation des acquis de l'expérience est soumise au cadre législatif fixé par la loi n° 2002-73 et le décret 2002-615 ; art. L.335-5 et L.335-6 du code de l'Éducation.

Le Jury reconnaît valide la demande d'un candidat ayant au minimum une année d'expérience professionnelle dans le secteur de la Banque ou de l'Assurance et satisfaire aux conditions réglementaires relatives à la V.A.E.

Nature des éléments à fournir

  • Une note présentant le projet personnel du candidat,
  • Les raisons à l'origine de la démarche et le projet professionnel poursuivi à terme,
  • Les expériences passées en rapport avec la certification,
  • La justification de ces expériences pour une durée minimum de trois ans "équivalent temps plein" que celles-ci aient été salariées ou non.

Description de la procédure de mise en œuvre

  • ÉTAPE 1 : ACCUEIL, INFORMATION ORIENTATION ET DÉPÔT DU LIVRET 1

Livret 1 : Le premier livret permet au certificateur de juger la recevabilité de la demande en s'appuyant sur le cadre réglementaire. La procédure est engagée à réception de la demande du candidat. Il est alors convié à une séance d'information à l'issue de laquelle le Livret 1 lui sera remis. Le livret 1 apporte les preuves sur les expériences passées ou actuelles, attestées par des tiers (attestation d'employeurs ou de présidents d'association, contrats professionnels…), ou par des productions personnelles et en déclare l'authenticité sur l'honneur.

Ce livret est alors examiné par un jury composé du Président de l'ESA et de deux membres du corps enseignant. Ce jury prononce la recevabilité ou non de la demande.

La Direction de l'ESA informera le candidat de la suite donnée à sa demande par courrier postal en RAR adressé sous 15 jours.

  • ÉTAPE 2 : ÉLABORATION DU LIVRET 2 AVEC ACCOMPAGNEMENT PAR UN COLLABORATEUR DE L'ESA

Livret 2 : La date de dépôt du livret 2 par voie postale en RAR devra précéder d'au moins un mois la date de la convocation devant le jury afin que les livrets soient transmis suffisamment à l'avance pour la préparation de l'entretien de validation. Ce livret vise à vérifier la convergence entre activités/expériences du candidat et le référentiel de certification professionnelle tel qu'enregistré au RNCP.

Pour cette phase l'ESA propose un accompagnant VAE au candidat par plusieurs entretiens, pour répondre aux questions relatives à la méthode de rédaction du livret.

  • ÉTAPE 3 : DÉPÔT DU LIVRET 2

Quand le livret 2 est finalisé il est communiqué au jury

  • ÉTAPE 4 : ENTRETIEN AVEC LE JURY qui reçoit le candidat pour un entretien au cours duquel le jury peut demander des preuves complémentaires de son expérience personnelle.

Quelques exemples de preuves sur lesquelles peut se baser le jury, au regard des compétences décrites :

  • BLOC 1 : Une interrogation sur la réglementation dont relève son activité, la nature des prestations qu'il est susceptible de délivrer, les modalités de sa rémunération.
  • BLOC 2 : Une interrogation sur l'examen de la protection sociale jugée nécessaire après la cessation d'activité pour retraite d'un salarié.
  • BLOC 3 : Dans la présentation du bilan patrimonial exposé, pourquoi l'état des actifs et des passifs du client est un pré-requis que permet l'état des actifs et des passifs.
  • BLOC 4 : Interrogation sur le caractère d'obligation d'information de l'expert(e) dans le cadre d'un changement impactant le plan patrimonial.
  • ÉTAPE 5 : DÉLIBÉRATION DU JURY

La décision du jury est adressée dans les 15 jours par courrier postal Recommandé avec AR.

En cas de validation partielle

  • Préconisations que donnera le jury pour l'obtention de la certification dans sa totalité :
    • Si le candidat n'a pas eu une expérience professionnelle attestant de toutes ses compétences dans l'un ou plusieurs des quatre blocs d'activité, le jury lui préconisera et l'encouragera dès lors pour accéder à une validation totale.
    • Si c'est possible, de s'efforcer d'obtenir un élargissement du champ de ses missions au sein de son entreprise au vu des compétences qu'il lui reste à acquérir. Il lui sera précisément notifié les compétences que le jury juge acquises.
    • Si ce n'est pas possible au sein de l'entreprise, le jury lui précisera les formations qui lui permettront d'acquérir les compétences non validées et parmi les blocs de compétence de la certification ceux dont il doit rechercher la certification en suivant la formation proposée.
  • Durée de la validation partielle

Les candidats ont cinq ans pour se représenter devant le jury de VAE.

Attribution de la certification

La validation totale par le Jury permet la délivrance de la certification "Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale".

Pour avoir toutes les informations concernant la procédure de Validation des Acquis de l'Expérience, veuillez télécharger la Brochure du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale », dans l'espace « Brochures des Formations », au sein de la rubrique « Inscription ».


Programme du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale »

MBA Gestion de Patrimoine – Programme Le Cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») se déroule sur deux années . Il prépare :

  • au Titre « Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale » - Titre de Niveau I, enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (Code NSF 313m – Arrêté du 23 février 2017 - J.O du 3 mars 2017).
  • au European Master of Science in Business, Spécialité Financial Planning, accrédité par The European Accreditation Board of Higher Education Schools (E.A.B.H.E.S),
  • au Titre européen de « European Financial Planner », délivré par The European Financial Planning Association (EFPA),
  • à la Certification de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF),
  • à la Certification des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés (CGPC).

L'étudiant est confronté à des situations concrètes à travers des cas pratiques et des études de cas.

Il apprend à utiliser les connaissances qui lui sont apportées à travers :

• une utilisation intensive de BIG Expert, le logiciel de référence des professionnels, qui analyse de façon approfondie tous les aspects de la situation patrimoniale du client, qu'il soit chef d'entreprise, TNS ou salarié ;

• des ateliers de pratique de négociation.

Le programme des deux années du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») de l’ESA est présenté ici de manière sommaire. Pour avoir connaissance du programme détaillé des deux années de formation, veuillez télécharger la brochure du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale ».

Remarque : les modules marqués, dans le tableau, d'un astérisque, préparent à l'examen de certification de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Programme de la 1ère année

La première année du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine ») comprend 635 heures de cours et s’articule, après un cours d’introduction, autour de 25 modules :

  • Module 1 : Conférences de méthode
  • Module 2 : Environnement réglementaire et déontologique
  • Module 3 : Prospection et techniques de commercialisation
  • Module 4 : La gestion collective
  • Module 5 : Les instruments financiers et les risques
  • Module 6 : Les techniques de gestion de portefeuille
  • Module 7 : Introduction au droit privé
  • Module 8 : Droit spécial et droit pénal des affaires, appliqués au métier d'expert(e) en ingénierie patrimoniale
  • Module 9 : Droit patrimonial et droit de la famille
  • Module 10 : Droit au crédit et droit lié au démarchage bancaire et financier
  • Module 11 : Droit immobilier
  • Module 12 : Droit des successions
  • Module 13 : Approche fiscale
  • Module 14 : Techniques quantitatives de gestion et analyse financière
  • Module 15 : Cas pratiques sur le logiciel Big Expert
  • Module 16 : Cas complexes de gestion de patrimoine
  • Module 17 : Les produits bancaires
  • Module 18 : Assurances de biens et de responsabilité
  • Module 19 : L'assurance santé
  • Module 20 : La prévoyance
  • Module 21 : Assurance vie et approche retraite
  • Module 22 : Approche digitale et gestion de patrimoine
  • Module 23 : Bases comptables et financières
  • Module 24 : Anglais
  • Module 25 : Introduction à l'économie

Programme de la 2ème année

La deuxième année du Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA « Ingénierie et Gestion de Patrimoine »), consacrée à la Gestion du Patrimoine des Professionnels, comprend 635 heures de cours et s’articule autour de 22 modules :

  • Module 26 : Bases comptables et financières
  • Module 27  Approche commerciale
  • Module 28 : Diagnostic global
  • Module 29 : Constitution du patrimoine de l'entrepreneur
  • Module 30 : Protection du dirigeant
  • Module 31 : Cas d'application sur la gestion du patrimoine professionnel
  • Module 32 : Paysage juridique des entreprises en France
  • Module 33 : Droit des entreprises en difficulté
  • Module 34 : Droit du travail
  • Module 35 : Responsabilité pénale du chef d'entreprise
  • Module 36 : Droit du financement des entreprises
  • Module 37 : Financer son entreprise
  • Module 38 : Investissement et gestion de patrimoine
  • Module 39 : Produits structurés
  • Module 40 : Digitalisation et gestion de patrimoine
  • Module 41 : Fiscalité de l'entrepreneur
  • Module 42 : Les contrats d'assurance vie luxembourgeois
  • Module 43 : Anglais
  • Module 44 : La pratique de présentation orale d'un bilan patrimonial
  • Module 45 : Cas pratiques sur le logiciel Big Expert
  • Module 46 : Les marchés financiers
  • Module 47 : Revue économique

Stage :

La 2ème année s'achève par un stage de cinq mois, soit en stage alterné, soit en fin d'année entre mi-juillet et mi-décembre de la 2e année du cursus et par la soutenance d'un mémoire professionnel en septembre.

Le stage de 5 mois permet d'acquérir une responsabilité significative dans l'entreprise d'accueil et l'étudiant se voit généralement proposer un emploi ferme à l'issue du stage.

A noter que le stage de fin d'études de 5 mois n'est obligatoire que pour les étudiants qui ne suivent pas le cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale en Alternance » (les étudiants en alternance en étant donc dispensés).


Examens du cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale »

MBA Gestion de Patrimoine – Examens

Examens de la 1ère année

La 1ère année du cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » ( anciennement « MBA Gestion de Patrimoine » ) comprend  les épreuves suivantes :

  • Examen blanc de la certification CGPC (14 H)

Il comprend six épreuves :

  • UV1 Environnement juridique du patrimoine (2 H)
  • UV2 Environnement fiscal du patrimoine (2 H )
  • UV3 Environnement économique et financier du patrimoine (2 H)
  • UV4 Protection de la personne et de son patrimoine (2 H)
  • UV5 Réglementation et déontologie (2 H)
  • UV6 Diagnostic et conseil patrimonial global (épreuve écrite) (4 H)
  • CERTIFICATION AMF (6 H)

Préparation à l'examen de la certification AMF (3 H)

Examen de la certification AMF au CFPB (3 H)

  • ÉPREUVES FINALES (20 H)
  • Étude de cas : BIG Expert (5 H) : Rédaction d'un bilan patrimonial
  • Objectifs : Mesurer la maîtrise des principes de saisie dans les différents onglets de BIG Expert. Contrôler les aptitudes à la réalisation et à la personnalisation du rapport patrimonial. Analyser la pertinence des préconisations en fonction de la problématique de départ.
  • Cas de Gestion de Patrimoine faisant appel à l'ensemble des connaissances du référentiel de 1re année, dans l'optique d'établir un diagnostic et un conseil patrimonial global (14 H)
  • Soutenance orale du cas de Gestion de Patrimoine pré­paré lors de la première partie de l'épreuve finale devant un jury présidé par le Président de l'ESA assisté d'un Conseiller en Gestion de Patrimoine certifié CGPC (1 H)

Examens de la 2ème année

La 2ème année du cursus « Expert en Ingénierie Patrimoniale » ( anciennement « MBA Gestion de Patrimoine » ) comprend  les épreuves suivantes :

  • Examen blanc de la certification CGPC (14 H)

Il comprend six épreuves :

  • UV1 Environnement juridique du patrimoine (2 H)
  • UV2 Environnement fiscal du patrimoine (2 H)
  • UV3 Environnement économique et financier du patrimoine (2 H)
  • UV4 Protection de la personne et de son patrimoine (2 H)
  • UV5 Réglementation et déontologie (2 H)
  • UV6 Diagnostic et conseil patrimonial global (épreuve écrite) (4 H)
  • EXAMEN BLANC DE LA CERTIFICATION AMF (3H)
  • Examen de la certification AMF au CFPB (3H)
  • ÉTUDE DE CAS : BIG EXPERT (5H)
  • Rédaction d'un bilan patrimonial
  • Objectifs : Mesurer la maîtrise des principes de saisie dans les différents onglets de BIG Expert. Contrôler les aptitudes à la réalisation et à la personnalisation du rapport patrimonial. Analyser la pertinence des préconisations en fonction de la problématique de départ.
  • CAS DE GESTION DE PATRIMOINE (15H)

Faisant appel à l'ensemble des connaissances du référentiel du Titre Expert(e) en Ingénierie Patrimoniale, dans l'optique d'établir un diagnostic et un conseil patrimonial global.

  • Préparation (14H)
  • Soutenance (1H)
  • THÈSE PROFESSIONNELLE - SOUTENANCE (1H)
  • La thèse professionnelle porte sur l'activité d'un Conseiller en Gestion de Patrimoine. Le sujet de la thèse est choisi d'un commun accord entre l'étudiant et le directeur pédagogique de l'École Supérieure d'Assurances. La partie écrite de la thèse est de 50 pages.
  • La soutenance a lieu devant un Jury présidé par un membre du Conseil de Perfectionnement et Scientifique de l'ESA.

Pour les étudiants ayant choisi la Majeure E-Business, leur thèse professionnelle consiste à travailler avec d'autres étudiants au développement d'un site Internet.


Principaux métiers accessibles avec le Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale » de l'ESA

Les principaux métiers accessibles avec le Titre « Expert en Ingénierie Patrimoniale » (anciennement MBA Gestion de Patrimoine) de l'ESA sont les suivants :

• Gestionnaire de Patrimoine,

• Conseiller en Gestion de Patrimoine dans les métiers de l'assurance et de la Banque,

• Conseiller en Gestion de Patrimoine au sein de Cabinets de Gestion de Patrimoine,

• Conseiller financier et immobilier au sein d'études notariales ou de cabinets d'avocats,

• Conseiller en Assurance- Finance.