Souscripteur de Risques d'Entreprise

Souscripteur de Risques d'Entreprise

- Niveau minimum de formation : Bac +5/Bac +6 (le niveau de formation minimum requis dépendant du poste à pourvoir)

- Salaire :

  • De 34 000 à 40 000 € / an pour un débutant
  • Entre 48 000 et 75 000 €/an pour un cadre ayant jusqu’à 7 ans d’expérience
  • Entre 75 000 et 95 000 €/an pour un cadre ayant plus de 7 ans d’expérience

Formations de l’ESA préparant au métier de Souscripteur de Risques d'Entreprise :

Formations en alternance :


Formations classiques :

Description du métier :

Fonctions, responsabilités et compétences :

Souscripteur de Risques d'EntrepriseLe Souscripteur de Risques d'Entreprise Dommages travaille généralement pour une compagnie d’assurance, un réassureur, ou un courtier. Son rôle est d’identifier les risques auxquels une entreprise (qui est alors son client et non, comme dans le cas du Risk Manager, son employeur) est soumise et d’établir des contrats permettant de couvrir ces risques. Il doit alors prendre en compte tous les paramètres dont il dispose pour préciser à quelles conditions contractuelles les risques encourus par l’entreprise peuvent être pris en charge par la société d’assurance qu’il représente. Et c’est là que ses compétences se trouvent le plus sollicitées.

Utilisant les mêmes méthodes d’analyse et de quantification que le Risk Manager, il doit tout d’abord évaluer les risques de l’entreprise, se servant pour cela des études et enquêtes faites par d’autres professionnels opérant dans sa branche.

Il lui faut ensuite définir les modalités de souscription aux contrats permettant de couvrir ces risques, en approfondissant plusieurs points.

Ces points s’articulent autour de trois axes :

  • Evaluation de la capacité financière de la société d’assurances à prendre en charge le ou les risques encourus par l’entreprise. La conclusion à laquelle il aboutira permettra d’apporter une réponse tranchée à la question de l’acceptation ou de la non-acceptation du ou des risque(s) de la part de la société d’assurances qu’il représente.
  • Elaboration de la tarification, dans le cas de l’acceptation de la prise en charge du risque par la société d’assurance. A ce stade, la tarification est généralement établie au terme d'un rapport de vérification, réalisé par un inspecteur qui met en avant les points d'alerte ainsi que les zones à risques.
  • Mise en place des garanties et rédaction des clauses contractuelles.

Enfin, le Souscripteur de Risques d'Entreprise doit, dans le cas de l’acceptation de la prise en charge d’un risque, mener les négociations avec son client, sachant que les montants en jeu sont souvent très importants.

Profil :

Dynamique et réactif, le Souscripteur de Risques d'Entreprise est doté d’une forte capacité à décider et à prendre des responsabilités en se projetant dans l'avenir. Il est pourvu d’un grand sens de l'analyse et fait preuve d’un bon esprit de synthèse. Il présente également des talents de négociateurs et des aptitudes commerciales qui l’aident à s’orienter et à expliquer des décisions qui engagent l'entreprise.

En ce qui concerne ses compétences, il doit avoir de parfaites connaissances techniques et juridiques dans son domaine d'activité et se tenir informé de l'actualité de son secteur. Il sait se créer un réseau de connaissances aptes à l'informer sur l'évolution des risques et des pratiques.

Enfin, s'il opère sur les grands comptes internationaux, le Souscripteur de Risques d'Entreprise doit maîtriser parfaitement l'anglais.

Evolution de carrière :

Le Souscripteur de Risques d'Entreprise peut, après plusieurs années d’expérience, évoluer vers une fonction de management et prendre la direction d'un pôle de souscripteurs.

Il peut également faire évoluer sa carrière dans une direction différente, en se spécialisant sur un secteur d'activité économique comme l’industrie ou la chimie, par exemple.