Téléconseiller en Assurances

- Niveau minimum de formation : Bac +2

- Salaire : environ 1 500 €/mois sur 13 mois

Téléconseiller

Formations de l’ESA préparant spécifiquement au métier de Téléconseiller en assurances :

Formations en alternance :


Formations classiques :

Description du métier :

Fonctions, responsabilités et compétences :

Téléconseiller AssurancesUn téléconseiller en assurances est généralement un salarié d’une société d’assurances, d’une agence générale d’assurances ou d’un cabinet de courtage, dont le rôle est double : d’une part, il démarche ou relance par téléphone des clients et, d’autre part, il répond aux appels téléphoniques des assurés souhaitant avoir des informations ou être accompagnés dans des démarches comme des déclarations et des règlements de sinistres, par exemple. A la différence du télévendeur qui ne s’occupe que de vendre ses produits et de conseiller ses clients, le téléconseiller a, en outre, la tâche de suivre les clients et de les fidéliser.

Les appels émis lui permettent de prospecter téléphoniquement de nouveaux clients pour leur vendre des contrats d’assurances, mais aussi de relancer les anciens pour les paiements ou pour leur proposer de nouveaux produits qui pourraient correspondre à leurs besoins. Contrairement au télévendeur, le téléconseiller ne sait pas par avance ce qu’il va dire ou vendre.

En prenant en charge les appels entrants, il traite essentiellement les sinistres, s’occupant alors des dossiers de A à Z en accompagnant l’assuré depuis sa déclaration de sinistre jusqu’à l’indemnisation du dommage. Il conseille et informe également ses interlocuteurs, sans que ceux-ci aient à se déplacer, en répondant aux questions qu’ils peuvent lui poser.

En résumé, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, le téléconseiller en assurances doit :

  • être à l’écouter du client ;
  • répondre précisément à ses questions ;
  • lui proposer des produits qui lui correspondent ;
  • le fidéliser ;
  • contacter les professionnels adéquats, pour régler un sinistre par exemple ;
  • négocier avec les différentes parties.

Au niveau des compétences professionnelles à développer pour bien exercer ce métier, il faut connaître parfaitement sa gamme de produits, avoir le sens du contact, posséder un bon esprit d’analyse et enfin savoir conseiller au cas par cas.

Profil :

Le téléconseiller en assurances possède avant tout d’excellentes capacités d’expression orale, doublées d’un grand sens de l’écoute et du contact. Il doit être en mesure de convaincre finement son interlocuteur de souscrire aux contrats d’assurances, qu’il lui propose et faire preuve d’un grand sens de la diplomatie. Enfin, il doit être patient et savoir garder son calme pour accompagner et informer au mieux ses clients, notamment dans leurs démarches de déclaration de sinistres.

Evolution de carrière :

Les connaissances approfondies des marchés et des produits d’assurances qu’un téléconseiller acquiert avec l’expérience, peuvent lui permettre d’évoluer vers d’autres emplois à responsabilité dans le secteur de l’assurance, notamment dans le conseil de la clientèle (chargé de clientèle) ou dans la gestion des contrats d’assurances (gestionnaires de sinistres, gestionnaire de contrats, gestionnaire d’assurances de personnes).

Il peut également voir sa carrière évoluer vers des métiers liés au téléconseil dans un autre secteur d’activité, puisque chaque entreprise forme ses nouveaux salariés sur ses produits.